Genèse de l’association

A l’initiative de notre projet, c’est l’histoire d’une famille touchée par le diabète type 1.
Alors qu’il n’a pas encore 2 ans et que Noël approche, le premier garçon de cette famille est hospitalisé suite à des analyses présentant un taaux de glucose sanguin élevé.
Le diagnostic est formel : diabète de type 1.
La découverte est un choc… et un changement de vie.
Ce sont les semaines d’adaptation à cette nouvelle vie pour tous, les mois durant lesquels le quotidien évolue : nouvelle organisation, attention pour l’enfant malade, accueil de sa petite sœur qui ne doit pas pâtir de l’attention portée à l’enfant malade, évolution des relations sociales, professionnelles.

Comme beaucoup de parents, ils cherchent des informations sur la recherche, l’évolution des techniques, les solutions alternatives. Puis un jour, ils découvrent l’existence d’écoles de chiens spécifiquement éduqués pour détecter les hypoglycémies et les hyperglycémies. Cette détection permet d’alerter son utilisateur ou ses proches, de le réveiller pendant son sommeil.

C’est intéressant. Ils se renseignent et sont convaincus par la complémentarité de cette démarche avec les protocoles et suivi thérapeutiques déjà en place avec les corps médical.
Certes le coût, 35 000 $ est élevé. Mais quand on aime, on ne compte pas.
Ils s’y intéressent de plus près mais un sentiment inconfortable les gêne : la démarche est trop limitée. Il ne suffit pas d’acheter pour changer les choses. Au contraire, il faut les rendre accessible et les partager avec les personnes qui elles non plus n’ont pas choisi d’être ou d’avoir un enfant diabétique.

qui sommes nous

Ils prirent alors contact avec ces centres d’éducation.
L’un d’eux y a répondu favorablement.
ACADIA, l’Association de Chiens d’Assistance pour les personnes DIAbétiques naquit en mars 2015.